Formations iPad pour les professionnels de la santé,
les enseignants, les parents et les 65 ans et plus.

Pascal Wickert

Toute l'information technique concernant le ipad et son environnement.

Microsoft Surface Pro

Surface Pro, la variante x86 de Surface RT, embarquant un processeur Intel et affichant sa compatibilité avec la logithèque Windows classique est sur le point de sortir en boutiques. Et les premiers tests de la presse américaine tombent, un peu comme un couperet.

Globalement, Surface Pro, plus lourde (environ 940 grammes) que sa petite sœur RT, est également moins autonome (autour de 4/6 heures). Et si la tablette sait faire tourner une logithèque, énorme, disponible sur Windows, elle le fait semble-t-il moins bien qu'un portable classique. Tandis que versant tablette tactile, elle est plombée par son poids. L'absence d'une connexion cellulaire est éalement mentionnée comme un sérieux point négatif. « On peut fabriquer un frigo équipé d'un grille-pain, mais ça ne sera ni un bon frigo, ni un bon grille-apin », prophétisait Tim Cook. Les premiers tests semblent lui donner raison.



Papy Walt Mossberg du Wall Street Journal.
« Tout comme Surface Pro est une tablette de compromis, elle est aussi un ordinateur portable plein de compromis. Vous avez moins de ports et moins de stockage que sur la plupart des ordinateurs portables et un clavier qui ne se compare pas aux claviers des ordinateurs portables. (...) Comme beaucoup de produits qui tentent d'être deux choses à la fois, la nouvelle Surface Pro ne fait jamais aussi bien que les produits conçus pour remplir une seule fonction ».


Harry McCracken du Time.
« Je n'affirme pas que Surface Pro est une machine sans marché. Si vous lui ajoutez un écran externe, un clavier et une souris, elle devient un PC portable appréciable, et si vous vous cantonnez aux applications Windows 8, elle peut être la meilleure tablette Windows 8 du moment. (...) Mais, avec les applications avec lesquelles je l'ai essayée, Surface Pro ne fait pas la démonstration qu'un produit informatique peut tout être à la fois. Au lieu de ça, elle montre clairement qu'il n'y a rien de mieux qu'une approche sans compromis ».


David Pierce pour The Verge.
Il estime, lui, que Surface Pro surclasse Surface RT. « Il n'y a pas d'incompatibilités logicielles, pas de problème de performances. C'est vrai, elle est plus lourde et plus épaisse que Surface RT et dispose d'une autonomie batterie frustrante, mais elle vaut ces compromis. Si vous voulez acheter une tablette Surface, prenez la Surface Pro. Point. Mais si vous voulez acheter une tablette à 900 $, prenez donc un iPad 128 GoLTE, et si vous voulez un portable Windows, considérez le Lenovo IdeaPad Yoga ou le Dell XPS 12. Ce qui m'amène à la même question que posait Josh à propos de Surface RT : pour qui est donc ce produit ? »


Tim Stevens pour Engadget.
« Tristement, nous cherchons toujours le couple parfait / Système d'exploitation parfait qui ne sait pas seulement gérer les deux fonctions (NDR : tablette et ordinateur de plein exercice) mais excelle dans ces deux fonctions. La surface Pro arrive aussi près que possible de ce but, mais ça reste un compromis à tout point de vue. Quand vous essayez d'être productif, vous désirerez avoir un vrai portable et, quand vous vous détendez dans le canapé, vous désirerez disposer d'une interface mieux conçue pour vos doigts ».


John Biggs pour Techcrunch
« Je suis très séduit par Surface Pro. C'est Microsoft à son meilleur. (...) Ce n'est pas un ordinateur portable avec une tête bizarre et vendu à un prix élevé. Au lieu de ça, c'est un hybride qui fonctionne de manière surprenante très bien dans ses deux usages, comme ordinateur portable et comme tablette. Il y a des compromis évidents mais la simplicité de la forme, l'excellent design et le système d'exploitation prometteur font de Surface Pro une produit délicieux, et un danger pour les autres fabricants ».

 

Source : Mac4ever.com

Bloquer le bouton "Home"
Les tablettes comme outils pédagogiques